Accueil


Accueil > Fédérations > Loire Roanne (42) > Visites de Fermes

Visites de Fermes

mardi 1er août 2017, par Jennifer Gomes

Le 22 juillet 2017
3 exploitations aux productions et structures différentes
2 coins du Roannais
1 belle journée d’été

I. Production de lait :

Une trentaine de personnes se sont retrouvées chez Marc et Isabelle Dumas, à Saint-Symphorien-de-Lay, le samedi matin pour visiter leur ferme.

Après un accueil chaleureux autour d’un café, Marc nous explique l’histoire de son exploitation. Achat des locaux en 1982, exploitation qui se situait à côté de la ferme familiale. Il construit une stabulation libre et répare la maison d’habitation. En 1984, il se marie avec Isabelle et vont avoir 6 enfants. Ils vivent avec 17ha et 20 vaches (aujourd’hui 30).

En 1990, ses parents partent en retraite, et avec son frère Philippe qui est sur la ferme familiale, ils forment un GAEC. Marc s’occupe du lait et Philippe des vaches à viande.

2002 : Arrêt du GAEC, Isabelle fait des fromages, s’occupe des veaux et de toute la partie administrative.
2008 : Isabelle prend un engagement dans l’Eglise.
2009 : Conversion de l’exploitation en bio (pas d’engrais, pas de produits chimiques). Le lait est vendu depuis 2011 à la coopérative Biolait où les décisions sont prises par les agriculteurs. Biolait refuse de vendre plus de 20% de sa production au même acheteur pour préserver son indépendance.

Actuellement, Marc réfléchit sur l’économie d’énergie au niveau du chauffage ainsi que sur la rentabilisation de l’eau

Pendant l’été, il fait de la mono traite, c’est-à-dire une traite par jour réalisée le matin, actuellement, la ferme est composée d’une trentaine de vaches et une dizaine de porcs. En cas de maladie, les animaux sont soignés avec des huiles essentielles et de l’homéopathie.

Marc est très impliqué dans le réseau coopératif pour le matériel avec les CUMA (Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole), dans une Banque de Travail, (très rare, c’est-à-dire échange de temps et de matériel). Il trouve que c’est dommage qu’un agriculteur travaille seul. Il fait aussi partie d’un groupement d’employeurs de 6 fermes : 2 jours par mois, il a un salarié. L’entretien du matériel est fait par les mécaniciens agricoles du secteur.

II.Production de viande :

Suite à cette rencontre très riche, nous nous dirigeons chez Philippe et Françoise Dumas, à Saint-Symphorien-de-Lay.

Philippe et Françoise sont en GAEC, ils possèdent 70 à 75 vaches de race charolaise destinées à la viande sur 90 ha de surface. L’hiver, il y a environ 180 animaux à s’occuper en comptant les veaux et les futures mères. Ils essaient de concentrer les vêlages de septembre à décembre. Une vache fait un veau par an, cela demande beaucoup de surveillance et une présence quotidienne. Les femelles sont gardées pour la reproduction, les mâles sont vendus en Italie.

Pour l’alimentation, ils utilisent du matériel adéquat : un bol mélangeur, sorte de gros thermo mix, accompagné d’un tapis roulant, de ce fait l’alimentation est distribuée tous les 2 jours. L’alimentation pour les bovins est produite sur l’exploitation. La ferme est classée en zone de montagne, ce qui permet quelques aides supplémentaires.

Philippe est peu présent sur la ferme, car il a de lourdes responsabilités à la SICAREV dont il est le président. La SICAREV est composée de 2200 salariés et 10 0000 adhérents. De ce fait, cela entraîne d’autres responsabilités comme par exemple à la chambre d’agriculture. Françoise a la responsabilité du troupeau, et pour l’aider, ils emploient un salarié un jour par semaine.

Dans ces 2 familles, une semaine est gardée pour les vacances.

Points de réflexions sur l’agriculture en général :

- Fonctionnement des coopératives (Biolait)
- Relation avec les grandes surfaces
- Changement d’habitude de consommation (Achat par internet, circuits courts, moyennes ou petites surfaces de frais…)
- Transmission des exploitations
- Réseau relationnel autour de l’exploitation (couple, famille, salariés, collègues…)
- Transport des marchandises

Après ce temps riche d’échange, il est temps de dresser les tables pour le partage du repas, Françoise et Philippe nous font la surprise de nous offrir un barbecue, où l’on déguste une viande excellente. Un grand merci pour leur accueil et leur disponibilité.

III.Production de fromage de chèvre et de pain :

Une fois le café avalé, il est temps de reprendre les voitures et de traverser le Roannais pour nous rendre à Saint Just en Chevalet où nous rencontrons Anouk et Emmanuelle.

Installées dans un hameau de St Just en Chevalet qui était laissé à l’abandon, elles montent le projet pour l’une de devenir chevrière et l’autre boulangère.
Précédemment, Emmanuelle était institutrice, Anouk est issue du milieu agricole, elle possède des diplômes et travaillait dans le milieu.

Tout est à créer, elles se retroussent les manches pour construire la chèvrerie et la boulangerie. Actuellement, elles ont 3 ha en propriété, 1 ha en location et vivent dans une yourte, car la maison n’est pas habitable.

Les fromages et le pain sont vendus à la ferme le mercredi, sur le marché de St Just le jeudi matin, et aussi par une tournée le lundi après-midi. Tout est commercialisé à 6 km à la ronde. Elles confectionnent aussi des biscuits et des sirops.

Plus tard, elles ont pour projet de monter une ferme pédagogique.
Elles se sont senties plutôt bien accueillies par les voisins, contents de voir revivre le hameau.

Ah, j’oubliais, c’est le goûter que l’on a pu déguster chez Anouk et Emmanuelle.
Tout était excellent, merci pour ce très bel après-midi.

Tout au long de cette journée, la famille albanaise d’Ambierle rencontrée lors de notre journée « Un million de révolutions tranquilles » nous a accompagnés.
En Albanie, ils étaient agriculteurs et possédaient 300 brebis qui produisaient du lait pour faire de la féta. Ils étaient heureux de vivre cette journée avec nous et, : nous ont dit au moins 50 fois merci. Oui, quelle belle journée nous avons vécue !
Mais n’oublions pas :

NOUS AVONS BESOIN DE NOS AGRICULTEURS,
NOS AGRICULTEURS ONT BESOIN DE NOUS.

Brigitte Chaize


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0