Accueil


Accueil > Fédérations > Loire Atlantique (44) > Vers le large n°199

Vers le large n°199

Bulletin fédéral du CMR de Loire-Atlantique

jeudi 9 juillet 2015, par Gwenola Lemaire (CMR 44)

Editorial par Lætitia Guth

Et si on osait, joyeusement ?

Aujourd’hui, être « Créateurs d’une autre humanité, passeurs d’espérance » : un simple slogan ? un pari fou ? une proposition impossible ? un appel indécent ?
C’est au congrès vécu à Hazebrouck pendant le pont de l’Ascension que nous avons pu « peser » ce que signifiait profondément cette double invitation à agir et à témoigner.

Espérance…

On a parlé de crise, espérant que le monde d’avant reviendrait. En vérité, le monde est marqué par de profondes mutations qui bouleversent nos repères. Anne Soupa comme Pierre Mathiot [1] nous ont alertés : face à ce long temps de chamboulements (dans la société comme dans l’Eglise), attention à ne pas tomber dans le passéisme. Jetons nos lunettes du XXè siècle : ouvrons le regard ! Regardons les formidables opportunités que le monde nouveau nous apporte. Par exemple, le numérique ouvre de nouveaux horizons, facilite les échanges… L’aurions-nous seulement imaginé à la fin des années 1990 ?
Membres du CMR, mouvement d’éducation populaire, sans nier le présent cherchons plutôt à le comprendre ; et, sans prédire le futur, croyons en l’avenir et engageons des chemins de possibles… !

Une autre humanité…

Membres d’un mouvement d’action catholique, il nous faut :

  • permettre à l’AUTRE de vivre en « je » et avoir le souci de rejoindre les « invisibles » ;
  • « refuser l’impossible » [2] : refuser une société qui crée du consumérisme, de la « pulsionnalité » (recherche de jouissance d’objets et de plaisirs immédiats), et proposer au contraire une autre voie du bonheur…

Passeurs et créateurs

Notre travail ? Dominique Collin nous invite à agir « comme Jésus, selon 3 verbes » : 1. Faire naître / 2. Nourrir / 3. Prendre soin… Alors, concrètement, quelques pistes :

  • dans la société, diffuser l’optimisme autour de nous, sans farder la réalité mais en mettant en lumière les petites choses qui vont bien [3] – en quelque sorte, devenir des « révélateurs » (au sens photographique du terme) ;
  • tenter quelques « chemins des possibles » [4] pour aujourd’hui et pour demain ;
  • en tant que Chrétien, se ressourcer [5], témoigner de ce qui nous rend heureux et donne du sens à notre vie, et oser dire la foi en Jésus qui nous anime…

Alors, en résumé, dès cet été, temps d’inspiration et de respiration, osons déjà tenter quelques-unes de ces pistes ! … et le tout dans la joie !
Voici dans quel état d’esprit, je rentre du Congrès, vivifiée ! Bel été à vous !

Notes

[1Anne Soupa, bibliste, Pierre Mathiot, directeur de l’institut d’études politiques de Lille, Dominique Collin, philosophe et théologien, ont témoigné à la table ronde du jeudi 14 mai 2015 (Congrès CMR à Hazebrouck).

[2Selon Dominique Collin, philosophe et théologien, l’Évangile propose « Un possible impossible qui n’a pas encore été essayé », qu’il nomme le « Royaume ». L’Évangile est un « texte qui nous devance et nous excède, nous déloge de nos insignifiances, de nos principes, nos habitudes ».

[3Pour commencer, quelques lectures inspirantes : « Les Petits Riens », E.Brami et P.Bertrand ; « Le sel de la vie », F.Héritier

[4Agir en Rural, N°101, mai-juin 2015 : « les chemins des possibles, propositions d’engagement »

[5L’Évangile, « parole heureuse » et « Parole d’encouragement » selon Dominique Collin


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0