Accueil


Accueil > Fédérations > Loire Atlantique (44) > Vers le large n°198

Vers le large n°198

jeudi 2 avril 2015, par Gwenola Lemaire (CMR 44)

éditorial par Claudine Cesbron et Jacky Godineau

L’année 2015 nous a apporté un terrible choc avec l’attentat et la prise d’otages à Paris les 7,8,9 janvier derniers. Les réactions, dans notre pays ont été impressionnantes et elles questionnent fortement l’avenir de notre société et l’avenir de la planète, dans un contexte globalisé.
« J’ai reçu un premier message sur mon téléphone portable de M. à 17h41 le mercredi 7 janvier me disant : « Je pars sur Nantes, je ne peux pas rester chez moi, c’est trop horrible ce qui vient de se passer. » Je suis allée au rassemblement près de chez moi pour dire non à la barbarie et oui à la liberté d’expression. Après le choc émotionnel, je me suis posée des questions et se les poser à plusieurs, c’est encore mieux. Qu’est-ce qui est en jeu dans ce que nous venons de vivre ? Quelles sont les attitudes justes à adopter pour que les mots Liberté, Égalité, Fraternité de notre devise nationale soient réellement porteurs de sens ? »
À l’école, nous avons essayé d’accueillir les réactions, d’amener la discussion, de vivre la minute de silence à la mémoire des victimes.
Nous avons choisi de publier dans ce numéro, des témoignages d’équipes qui ont pris le temps du débat ensemble. C’est aussi cela la force de notre mouvement : savoir-faire « pause » et dialoguer pour mieux comprendre et se comprendre.
Et à l’heure où vous lisez ces lignes, un autre temps important se vit dans notre pays, celui des élections départementales avec la nouvelle configuration des cantons. Un temps où le scepticisme de nos concitoyens en ce qui concerne la force du politique, est grand.
Et pourtant, c’est bien de cela dont nous avons besoin pour vivre ensemble : besoin de débats, de processus de décisions collectifs et dans l’intérêt du bien commun. Là encore le dialogue et la rencontre sont au cœur de la question.
Le Pacte Civique, auquel le CMR a adhéré est un de ces lieux politiques où les questions de la cité sont posées, où des propositions peuvent émerger.
Enfin, pour vivre ensemble, il est nécessaire que chaque personne puisse grandir en humanité. Cela veut dire prendre conscience que l’autre que je côtoie au travail, en famille, dans mon voisinage, dans l’anonymat même, est digne d’intérêts. Il possède en lui sa part d’humanité qui le rend aimable. La peur, l’ignorance, l’indifférence, le préjugé, le fanatisme sont des vecteurs de violence et d’exclusion.
« Prendre les armes pour continuer le combat », ces mots là sont trop porteurs de haine et de violence. Au contraire, nous avons entre les mains des outils pour ne pas baisser les bras, pour continuer le travail de construction, de remise à neuf, pour continuer à cultiver la Liberté, l’Égalité, la Fraternité. Le slogan de notre congrès prochain : « créateurs d’une autre humanité, passeurs d’espérance » nous le rappelle jour après jour.


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0