Accueil


Accueil > Le CMR > Des repères pour une spiritualité du CMR > Une spiritualité de l’engagement et de l’action

Une spiritualité de l’engagement et de l’action

mardi 16 décembre 2008, par admin

A la suite de Jésus, la spiritualité du CMR convoque à une unité de vie dans la relation à soi, la relation aux autres et la relation à Dieu. Elle invite à faire référence et à croire à la Parole de Dieu. Nous retrouvons ces trois dimensions dans le livre de Michée. Dieu y indique le chemin de la spiritualité : « On t’a fait savoir ce qui est bien pour toi, accomplir la justice, aimer la bonté, marcher humblement avec ton Dieu. » (Mi 6, 6-8)

Dans la relation à soi, cette spiritualité fait appel à l’intériorité de l’Homme. Elle invite chacun à entrer dans un processus de conversion humanisante, à donner sens à sa vie et à s’accomplir.

Dans la relation aux autres, cette spiritualité invite à l’écoute des autres et porte à donner, à échanger et à recevoir. Elle se caractérise par des qualités d’être telles que l’ouverture aux autres, la solidarité, la gratuité, la compassion... S’intéresser à l’Homme et participer à « la Vie » sont des exigences pour un chrétien :

la vie de l’entourage, du rural, celle du pays, celle du monde. Cette spiritualité conduit à refuser l’inhumain et à relever des défis solidaires dans une espérance à vivre et à partager. Elle nous donne l’assurance que le monde peut être transformé et que les hommes ont à y être acteurs. Elle nous encourage à croire que nous pouvons agir collectivement, oser une action insérée dans la durée, réussir un développement solidaire et participer à la construction d’un monde selon le plan de Dieu. Nous voulons une spiritualité en prise directe avec le concret, avec un réel souci d’autrui et de transformation des conditions de vie des personnes. La Lettre de Saint Jacques nous rappelle utilement que « sans les œuvres, la foi est morte. » (Jc 2, 14-26)

Dans la relation à Dieu, cette spiritualité nous invite à suivre le Christ dans le double commandement de l’amour, l’amour de Dieu et l’amour du prochain (Mt 22, 36–40). Cela passe par une unité toujours à construire entre, d’un côté, l’approfondissement de la Parole de Dieu, la célébration des sacrements et la prière et, de l’autre, le service du frère. Action et contemplation ne sont pas séparées. La vie intérieure et la vie extérieure sont indissociables : la contemplation conduit à l’action et l’action à la contemplation. Au cœur des évènements de la vie personnelle et sociale, la rencontre de Dieu passe par la rencontre des hommes, car tel est le chemin original ouvert par Jésus. Cette vie est le lieu où se révèle l’amour de Dieu pour les hommes. L’ouverture aux autres construit et fait grandir la relation à Dieu.

L’agir pour la justice est un chemin de l’union à Dieu. Le combat pour Dieu et le combat pour l’Homme se fécondent mutuellement. Vivre de la dimension spirituelle est déjà un engagement dans le monde. A travers l’action, il est possible de rencontrer Dieu. Mais en même temps, il est souvent souhaitable de pouvoir nommer explicitement cette spiritualité comme expérience possible de la rencontre de Dieu, du Dieu révélé en Jésus-Christ. Cette spiritualité conduit toujours à un ajustement entre le dire et le faire. Les actions nous révèlent et sont jugées à leurs fruits. Les Évangiles sont éclairants, notamment dans les actes que Jésus pose.
A notre tour, il s’agit de montrer dans notre vie la réponse que Dieu nous invite à donner.


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0