Accueil


Accueil > Fédérations > Loire Roanne (42) > Prendre du recul par rapport au terrorisme

Prendre du recul par rapport au terrorisme

mercredi 27 juillet 2016, par Jennifer Gomes

Le terrorisme est un problème complexe qui pose quatre questions principales :

  1. Des pays musulmans du Proche-Orient sont à l’origine du terrorisme djihadiste : cela pose la question du rapport entre religion et politique.
  2. Nos pays occidentaux ont colonisé ces pays dans le passé car leur sous-sol recèle "l’or noir" ; puis ces pays sont devenus indépendants ; enfin nous y avons mené différentes guerres depuis 1991. Cela pose la question du rapport entre les pays occidentaux et les pays du Proche-Orient.
  3. Les terroristes qui frappent nos pays occidentaux y sont généralement nés. Qu’ils soient d’origine musulmane ou non, ils ont un jour basculé dans l’action violente. Cela pose la question de la spiritualité dans nos sociétés occidentales.
  4. Les terroristes se définissant comme les "vrais musulmans", cela pose la question de la place de la religion musulmane dans nos sociétés occidentales.

1. L’Occident chrétien a mis de nombreux siècles à pratiquer la distinction entre le religieux et le politique. En France, il fallut attendre 1905 pour séparer nettement les deux. Spontanément, une philosophie ou une religion se présente comme un système global d’explication du monde : elle prétend "naturellement" régir tous les aspects de la société. C’est bien sûr encore le cas dans les pays musulmans, sauf peut-être en Turquie, marquée par une philosophie laïque... mais les évènements récents montrent que la séparation des deux domaines est douloureuse. A long terme, la solution est évidemment la séparation de l’Etat et des religions, sinon le politique instrumentalise le religieux et cela peut aller jusqu’au djihad guerrier.

2. Depuis la fin de l’URSS, les pays Occidentaux n’ont cessé de faire la guerre au Proche-Orient : 1991, guerre du Golfe sous couverture onusienne pour faire sortir l’armée irakienne de Saddam Hussein du Koweit qu’il avait envahi en 1990 ; 2001, guerre en Afghanistan suite aux attentats du 11 septembre aux USA ; 2003, l’Irak est envahi par les USA, sans autorisation de l’ONU et sous un faux prétexte ; 2015, Daech, qui s’est installée sur les ruines de la Syrie et de l’Irak, est combattue par plusieurs pays occidentaux, dont la France. On ne peut pas dire que les attentats de Daech nous tombent dessus sans raison...

3. Les djihadistes présentent des profils divers : certains sont en rupture avec leur famille musulmane ; d’autres sont en rupture avec leur famille chrétienne ou athée : tous ont un compte à régler. Comment se fait-il que nos sociétés qui se prétendent "avancées" génèrent une telle fascination de la mort ? Car c’est cela finalement le point commun à tous les extrémistes : la fascination de la mort. Cette vie ne vaut pas la peine d’être vécue, la vraie vie est APRES la mort. Ils prennent la promesse du Paradis au pied de la lettre. D’où la nécessité de l’interprétation spirituelle des textes religieux dans toutes les religions, par exemple pour expliquer que le sens profond du djihad est la lutte du croyant contre ses propres tendances mauvaises. D’où également la nécessité d’autorités spirituelles sérieuses. Sinon, nos jeunes se bricoleront un ersatz de spirituel sur Internet.

4. Est-il possible d’être un bon musulman et un bon citoyen français ? Les djihadistes répondent non. Mais tout le sens de notre histoire répond oui. La France contemporaine est le fruit de terribles combats : Inquisition, Croisades, guerres de religion entre catholiques et protestants, persécution des juifs,... L’article 10 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 proclame : " Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi." Chacun est libre de croire ce qu’il veut, c’est sa liberté intérieure. Les musulmans ont le droit de se vêtir comme bon leur semble, dans la mesure où le visage est découvert ; ils ont le droit d’avoir des mosquées pour pratiquer leur religion, dans la mesure où ils ne prônent pas le djihad guerrier.

Yves Junet, le 27 juillet 2016

Télécharger la réflexion en pdf

Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0