Accueil


Accueil > Actualités > Le CETA : suspendre son application

Le CETA : suspendre son application

lundi 18 septembre 2017, par Jennifer Gomes

Défenseurs de l’environnement, des droits des citoyens et des consommateurs, professionnels des filières d’élevage, syndicats de travailleurs
nous demandons la suspension de l’application provisoire du CETA.

Face aux risques avérés pour l’environnement, la santé, l’emploi et l’élevage français,

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DOIT EXIGER, A BRUXELLES, LA SUSPENSION DE L’APPLICATION PROVISOIRE DU CETA !

Il est des causes qui rassemblent, bien au-delà de certaines divergences de points de vue. La lutte contre le changement climatique, l’emploi, la préservation de la démocratie, la protection de la santé des citoyens et la disparition de l’élevage, en France, en font partie. C’est pourquoi défenseurs de l’environnement et des droits humains, professionnels des filières d’élevage, associations de consommateurs et syndicat de travailleurs font, aujourd’hui, front commun face à l’application imminente du CETA : un accord aux conséquences désastreuses sur le plan économique, social, démocratique et écologique.

Ils demandent, ensemble, au Président de la République de tenir compte des conclusions alarmantes de la Commission d’experts qu’il a désigné en exigeant la suspension immédiate de l’application provisoire du CETA, programmée le 21 septembre.

Pour le Président de la République, suspendre l’application provisoire du CETA apparaît indispensable pour honorer une promesse de campagne. Cette volonté politique serait, également, un gage de cohérence et de crédibilité pour son Gouvernement, engagé dans le vaste chantier des Etats généraux de l’alimentation.


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0