Accueil


Accueil > Actualités > Etre en mouvement c’est être en projet

Orientations congrès 2005

Etre en mouvement c’est être en projet

mardi 1er août 2006

L’impression générale qui ressort du congrès CMR 2005, c’est d’avoir « vu » le mouvement, d’avoir saisi sa démarche et sa portée : sa capacité d’observation et d’analyse spécifique, ses convictions sur l’homme, son action réalisée dans une multitude de territoires, à travers de nombreux partenariats, au service d’un monde rural plus humain où l’homme reprend sa place et sa dignité. Les nombreux témoignages d’équipes CMR, du logement social à l’installation agricole, de l’accueil des nouveaux arrivants aux enjeux européens, sont les fruits de vies d’équipes et d’une vie de mouvement avec autant de diversité qu’il y a de territoires. A la lumière des expériences locales et dans l’esprit de la Charte 2000, quatre axes ont été promulgués au congrès pour poursuivre la pédagogie du voir - juger - agir  :

Une vie d’équipe une vie de mouvement
Il n’y a pas de CMR sans vie d’équipe, car c’est là que se joue l’intuition de l’Action Catholique : partager ce qui nous fait vivre, risquer une parole, un témoignage avec d’autres, entendre l’équipe réagir sur ce que l’on vit et dit, amorcer et développer ensemble une réponse aux provocations dont nous sommes témoins. Etre exigeant sur la vie d’équipe c’est désirer que ce qui se vit dans l’équipe nous déplace et déplace le mouvement : la crédibilité du mouvement c’est l’audace de ses équipes sur le terrain.

Servir le vivre ensemble pour relever le défi de la fraternité
Les nouvelles technologies, le développement d’un relationnel de réseau et l’allongement des distances domicile - travail, ont chamboulé la notion même du vivre ensemble : on peut plus facilement que jamais ignorer le prénom de son voisin tout en ayant une vie relationnelle riche. Choisir de donner du temps, de la confiance et de l’intérêt pour les relations de proximité, reconsidérer la richesse des solidarités locales, résister aux tentations sécuritaires ou communautaires construites sur la méfiance de l’autre, c’est donner sa chance à une fraternité rurale qui peut tirer partie de la taille humaine de ses bourgs. C’est aussi un certain projet de société qui se construit à travers les démarches informelles et gratuites, les temps et les lieux de rencontre que nous soutenons.

Réhabiliter la politique, renforcer la participation des habitants dans leurs territoires Nourrir des relations de proximité est nécessaire mais non suffisant pour s’attaquer aux systèmes qui génèrent de l’exclusion, de la précarisation ou la dégradation des territoires. On ne peut déplorer des évolutions sans prendre sa place dans les lieux de décisions et de régulation institutionnels. Rechercher des solutions et des compromis au sein d’un syndicat, d’un parti politique ou d’un collectif associatif c’est aussi s’enrichir de la diversité spirituelle et humaine de ces groupes dans le dialogue et la confrontation. Au sein des collectivités locales, contribuer à ce qu’un territoire s’inscrive dans un projet, assumé et désiré, c’est aider à le mettre en mouvement.

Choisir nos modes de vie, de production et de consommation en cohérence et en responsabilité
Mettre en cohérence ses convictions et ses pratiques c’est prendre conscience des conséquences de nos habitudes de consommateur, de producteur, d’usager, sur autrui ici et plus loin, maintenant et demain. Les liens entre partage, simplicité, justice et responsabilité vis-à-vis de l’autre avec qui je vis sur les mêmes ressources sont au cœur de l’Ecriture. La conversion du cœur y est souvent liée ou portée par une conversion du corps, par un renoncement aux instincts d’appropriation. Dans un environnement publicitaire qui incite au « tout tout de suite », la crise environnementale nous invite à reconsidérer la sagesse de nos modes de vie. Réfléchir à nos priorités, à nos solidarités et à nos rythmes de vie c’est aussi s’interroger personnellement sur notre propre projet de vie.

Puissent ces axes aider les équipes comme les fédérations à préciser leurs propres projets, à relever leurs propres défis, en mouvement.

Xavier Guiomar
Secrétaire général


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0