Accueil


Accueil > Fédérations > Loire Roanne (42) > Engagements humains et Royaume de Dieu

Engagements humains et Royaume de Dieu

mardi 14 mars 2017, par Jennifer Gomes

Dans le Roannais, divers mouvements organisent chaque année une récollection pendant le Carême : le 11 mars 2017, le CCFD, le CMR, l’ACO, le Secours Catholique et les Amis de la Vie ont invité le père Philibert, théologien et accompagnateur de nombreuses équipes, à nous faire réfléchir à la construction du Royaume de Dieu. Puis, une jeune chrétienne de 22 ans, Solène Fargeat, a témoigné de son expérience auprès des migrants.

1. Construire le Royaume :

Roger Philibert nous a rappelé qu’évangéliser c’est rendre présent le Royaume de Dieu. La dimension sociale de l’évangélisation est très forte dans les textes du pape François, que ce soit La joie de l’Evangile ou Laudato Si.

Le Royaume ou le Règne de Dieu est nommé 90 fois dans les Evangiles ! Les paraboles de la semence sont souvent utilisées : le Royaume n’est pas encore là entièrement, il est en croissance.

François parle de développement intégral pour relier les hommes, la Terre et Dieu. L’homme moderne se croit le seigneur de l’Univers alors qu’il n’en est que l’administrateur.

Notre engagement social s’enracine dans notre dimension spirituelle : Dieu est présent dans notre vie de tous les jours. Nous devons découvrir le Christ en chaque homme, en particulier dans les plus pauvres.

Etre chrétien, c’est croire en la valeur infinie de la personne humaine, quelles que soient ses caractéristiques… Nous devons aimer le monde tel qu’il est, comme Jésus.

2 .Une foi en marche :

Solène Fargeat a 22 ans, elle est éducatrice spécialisée et son premier emploi après son diplôme a été d’accompagner les jeunes migrants de Saint-Denis-de-Cabanne.

Solène est allée aux JMJ de Madrid et de Cracovie. Autant elle est revenue « pleine » de Cracovie en 2011, autant sa formation d’éducatrice spécialisée a remis en cause sa foi, si bien qu’elle n’a pas eu le même sentiment de plénitude après Cracovie en 2016. S’était-elle fourvoyée ?

C’est dans le regard intense des 66 jeunes migrants orthodoxes échoués à Saint-Denis-de-Cabane qu’elle a retrouvé le regard de Dieu : ce sont des jeunes qui ont confiance en Dieu, qui ont confiance en l’avenir, et c’est la simplicité des échanges avec eux, surtout à travers les regards, du fait de la barrière de la langue, que Solène a retrouvé Dieu. C’était un échange d’âme à âme, juste de l’amour échangé. Et comme l’a dit le pape François : « Il n’y a pas de plus belle drogue que l’amour. »

Conclusion :

Après ces deux interventions complémentaires, la soixantaine de personnes présentes s’est retrouvée en petits carrefours pour échanger à partir de la question : « En quoi ma relation à Jésus anime mes engagements humains ? ». Après le pique-nique partagé dans la fraternité, les deux intervenants ont répondu aux questions issues des carrefours. La journée s’est terminée par une eucharistie.

Yves Junet


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0