Accueil


Accueil > Le CMR > Des repères pour une spiritualité du CMR > Spiritualité et engagement enracinés dans la Foi en un Dieu incarné

Spiritualité et engagement enracinés dans la Foi en un Dieu incarné

mardi 16 décembre 2008, par admin

Il est coutume d’entendre par spiritualité les deux dimensions suivantes : la recherche de sens (esprit) et l’ouverture à une forme de transcendance (Dieu ?). Qu’en est-il au CMR ?

Le lien vie-foi

Le lien engagement et foi est le fondement de l’Action Catholique et notamment du CMR. Être Chrétien et agir pour la transformation du monde est un même mouvement. En CMR, nous cherchons continuellement à articuler engagement social, familial, professionnel... et vie spirituelle. La manière dont est construite la Charte 2000 est significative de ce lien et de ce « va et vient » que le CMR fait entre cette transformation et la foi chrétienne :

« Nous, hommes et femmes, engagés en CMR, habitants au quotidien du milieu rural, citoyens, engagés dans ce monde rural, dans la vie associative, syndicale, politique, chrétiens, partageant en équipe notre vie et nos espoirs pour un monde plus solidaire, nous sommes conscients que la dignité de l’Homme se joue dans nos choix de développement, que le spirituel est une dimension constitutive du développement humain, que nous ne pouvons prétendre croire au Dieu de Jésus-Christ sans être pleinement solidaires des plus pauvres » [1].

La Foi ne vient pas comme un complément. Elle est aussi bien à la source qu’en prolongement de nos engagements et de nos actions. Elle irrigue donc l’ensemble et lui donne sens.

Une vie spirituelle fondée sur l’Incarnation et la Résurrection

Notre spiritualité se caractérise par une recherche de cohérence entre « ce que je crois » et « les actes que je pose ». Elle est fondée sur l’Incarnation de Dieu en Jésus-Christ : par amour, Dieu a envoyé son Fils dans le monde. Il a réellement vécu, il y a 2000 ans, en Palestine. Il a partagé bien des aspects de la vie des hommes de la naissance à la mort injuste sur la croix. Mais Il est ressuscité et ceux qui ont été témoins de sa vie ont reconnu, en Lui, Dieu engagé dans l’existence humaine. C’est la personne et l’engagement de Jésus et donc ses choix d’homme qui disent Dieu. Il a en effet donné sa vie pour que les hommes découvrent la vraie Vie, pour qu’ils soient libérés de toutes les aliénations personnelles, économiques, sociales, politiques, religieuses de leur époque et de leur pays. Par sa résurrection il nous ouvre un chemin d’Espérance. Il a vécu tout cela pour que les hommes découvrent l’amour infini de Dieu. A travers sa manière de faire, sa manière d’être, sa Parole et sa victoire sur la mort, Il nous révèle Dieu son Père et nous permet d’entrer en relation avec Lui.

Suivre le Christ, c’est avec Lui, par son Esprit, devenir acteur de libération. C’est permettre aux hommes de grandir en humanité et se découvrir fils de Dieu. C’est participer au projet de Dieu pour l’humanité. C’est devenir, à notre tour, capable de nommer Dieu et dire Celui qui nous anime et nous sauve (Jean 3,16 : « Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils, son unique, afin que tout Homme qui croit en Lui (...) ait la vie éternelle »).

Dieu a sanctifié et a réconcilié le monde avec Lui par l’incarnation, la mort et la résurrection de Jésus.

Dès lors, toute vie humaine, dans ses dimensions familiale, sociale, économique, spirituelle et charnelle revêt une inviolable dignité. Cela nourrit l’espérance chrétienne.

Notes

[1« Bâtissons un avenir solidaire », Charte du CMR 2000.


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0