Accueil


Accueil > Actualités > Contribuer à un projet d’humanisation en contexte de ruralité

Extrait des orientations 2010-2020

Contribuer à un projet d’humanisation en contexte de ruralité

Orientation n°1

samedi 15 mai 2010, par Cyril MARTIN

Les valeurs qui nous animent

En CMR, nous voulons prendre notre part dans l’élaboration d’un nouveau projet de société qui place l’homme au cœur des préoccupations sociétales, des mesures politiques, des réformes sociales, avec un regard ciblé sur la réalité particulière de la ruralité, réalité vécue ou ressentie (l’espace rural n’étant pas la propriété de ses seuls habitants).

En CMR, nous voulons participer au « développement intégral de tout l’homme, de tout homme i », présent et à venir :
- en permettant à chacun de s’épanouir individuellement, de donner du sens à sa vie, en devenant acteur de sa vie,
- en promouvant de nouvelles façons de vivre ensemble en milieu rural, par le dialogue entre les personnes dans la différence et le respect du cheminement de chacun.
- en soutenant la famille comme premier lieu d’apprentissage de la vie sous toutes ses formes.

En CMR, nous nous engageons à être « serviteurs d’un bien commun appartenant à tous et destiné à tous », par l’écoute, l’étude, le discernement, la vigilance, l’action collective, la prise de parole, l’engagement au service de l’humanité, au service de l’autre.

En CMR, nous voulons participer au développement de tout l’Homme en nous engageant dans des réseaux existants ou à venir et en développant le lien avec d’autres acteurs contribuant à cette recherche de plus d’humanité :
- parce que nous croyons que tout homme a une fécondité sociale,
- parce que nous adhérons et nous nous engageons, chrétiens et non chrétiens, pour les droits de l’homme comme un principe inaliénable du devenir humain,
- parce que nous enracinons l’inviolable dignité de toute personne dans notre foi en Dieu, Père, Fils, Esprit, qui nous appelle à être frères et à vivre la fraternité,
- parce que nous croyons en ce Dieu qui s’est fait homme, nous prenons en compte l’espace dans lequel nous vivons : le rural, « terrain à cultiver pour construire la fraternité »ii.

Cette ruralité est diverse, et peut s’exprimer de multiples façons. C’est d’abord le lieu de vie de ses habitants, les ruraux. En CMR, nous voulons nous engager pour un avenir économique, social et politique des espaces ruraux et de l’agriculture. Nous voulons y tisser du lien et créer des passerelles entre les personnes, les communautés.

Le rural est un lieu privilégié de vie. Il peut être une chance pour résister à la crise, car c’est aussi un lieu d’expérimentation et de créativité où la dimension humaine reste importante. Cependant, en rural, la réalité de l’exclusion s’est aussi accrue : personnes âgées seules, citadins démunis réfugiés en rural, travailleurs pauvres, notamment saisonniers, agriculteurs en difficulté, immigrés sans papiers, familles en difficulté. En CMR, nous voulons développer la solidarité et la fraternité contre toutes les formes d’exclusion vécues sur les espaces ruraux.

La ruralité fait référence au vivant, à tout ce qui rythme la nature, permet la vie. En CMR, nous souhaitons continuer à nous mobiliser pour le devenir de notre planète, de notre humanité.

La ruralité fait par ailleurs l’objet de sollicitations de la part de l’ensemble de la société, voire est enviée pour son attrait. Les uns fantasment sur ce qu’elle n’est plus, les autres la voient comme un bien consommable. En CMR, nous voulons travailler à faire reconnaître la réalité de ce qui y est vécu, afin d’assumer, avec l’ensemble de la société, la responsabilité du devenir des espaces ruraux.

Cette ruralité s’inscrit dans une dimension locale et une dimension globale. En CMR, nous voulons être acteurs d’une articulation entre ces deux dimensions, en tenant compte des enjeux internationaux, en termes de gestion des terres, de l’eau, des souverainetés alimentaires et de la prise en compte des limites des ressources planétaires (biodiversité, climat, eau, énergies...), dans le souci de plus d’humanité.

MOYENS / ACTIONS

Eveiller les esprits à la citoyenneté, à la ruralité en développant notre sens critique et notre esprit d’analyse

Des hommes et des femmes cherchent des lieux où ils peuvent exprimer leurs attentes, leurs besoins et comprendre le monde qui les entoure.
Ils ont besoin d’éléments d’analyse issus de différentes sources d’information, afin de prendre position et défendre la place primordiale de l’homme.

C’est être totalement dans une démarche d’Education populaire que d’aider à la construction d’une réflexion, de proposer une analyse et pouvoir ainsi se risquer dans des projets dont nous aurons à rendre compte.

Il s’agit de :
- proposer des sources d’informations, d’analyse et de réflexions sur la société,
- s’appuyer sur la formation et sur des expertises qui interrogent notre société.

Développer la mise en œuvre de projets en cohérence avec nos valeurs
Il faut pour cela se former puis s’appuyer sur une méthodologie de projet claire, qui donne des outils pour monter et conduire les projets, pour définir des critères d’évaluation,

Nous proposons un ou des axes d’année afin d’éviter les éparpillements et de valoriser au mieux les moyens humains et financiers aux divers échelons du mouvement. Cet(ces) axe(s) d’année serait(ent) élaboré(s) à partir de la vie des équipes et des besoins du CMR. Il(s) serait(ent) au service de ces mêmes équipes et du CMR dans un rôle de veilleurs et d’éveilleurs.

Oser prendre la parole dans la société pour signaler, alerter, interroger
Le CMR est invité à s’affirmer en prenant sa place dans la société civile, auprès des politiques et des médias. Son expérience de la ruralité, du développement des territoires, avec les hommes et femmes qui y vivent, sont autant de raisons de faire entendre cette voix particulière.

Le CMR est également invité à s’affirmer en communiquant la vie et les projets de l’ensemble de ses membres. Ceux-ci portent des valeurs sur lesquelles ils ne peuvent transiger. Ils doivent affirmer ces convictions sur l’Homme, sur les valeurs et les fondements du mouvement s’ils sont attaqués ou mis à mal. La parole dans ce cas se crie, se clame ; elle doit se faire entendre dans le monde d’aujourd’hui, en lien avec nos partenaires.

Enfin, à l’issue d’une démarche de projet impliquant toutes les composantes du mouvement, il est important et nécessaire de proclamer les conclusions et de les diffuser sous forme d’un écrit institutionnalisé.

P.-S.

Extrait des orientations 2010-2020 votées en Assemblée générale (Congrès 2010 - Pontarlier)


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0