Accueil


Accueil > Actualités > Congrès : Discours d’envoi de Monseigneur Mousset

Congrès : Discours d’envoi de Monseigneur Mousset

mercredi 10 juin 2015, par Jennifer Gomes

Discours prononcé lors du congrès à Hazebrouck le 16 mai 2015

Chers amis,

Avant de nous séparer, je souhaite commencer par vous saluer cordialement à tous. Permettez, comme évêque de Périgueux et Sarlat depuis septembre dernier, de saluer les Périgourdins et la région d’Aquitaine, mais aussi la région midi Pyrénées ma précédente région.

Mon premier mot, c’est de vous dire de la part de mes frères évêques, un grand merci. Un merci pour ce que vous êtes et ce que vous faites, pour vos présences nombreuses dans nos communautés en rural et votre témoignage pour les aider à vivre la mission autrement et dans l’espérance. Et enfin, merci pour le congrès avec tout le travail considérable fourni par les nombreux bénévoles du Nord et de la France entière. Ce que l’on dit justement des gens du Nord, on peut le dire du CMR « Ils ont dans le cœur le soleil que l’on ne trouve pas toujours dehors ».

Ce congrès fut un véritable temps fort pour se ressourcer, revitaliser et développer votre dynamique de l’engagement citoyen et ecclésial. Les deux sont appelés à ne faire qu’un en nous.

Les ateliers, les forums et les temps de vie spirituelle furent riches et ont aidé chacun à concrétiser votre slogan : «  Créateurs d’une autre humanité, passeurs d’espérance ».
Ce n’est pas parce que le rural est en mutation, que c’est la fin du rural. Comme le dit si justement Mgr Dagens que je cite sans vérifier le mot à mot de son expression « de loin on risque de voir que les signes d’un monde qui meurt. De près, on comprend que l’on vit une grande mutation : il s’agit de percevoir au cœur même de ce qui disparait et s’effondre parfois avec des souffrances, les germes d’avenir qui passent par des personnes en premier, des organisations, des initiatives, des communautés. »

Je voudrais, avant l’envoi final, souligner un point que m’a inspiré un des ateliers autour des « petites révolutions qui changent le monde » et « la logique des petites initiatives qui sont sources de changement là où nous vivons ». En effet, cela me fait penser à ce que vous avez évoqué au début du congrès à propos du « royaume de Dieu » et ce qu’en dit l’évangile de Marc : Jésus a inauguré le Royaume de Dieu dans notre histoire et notre condition humaine. Non pour l’y enfermer, ni pour l’attendre de manière résignée. Ce Royaume, ce monde meilleur, ce monde à venir inauguré par le Christ, nous sommes invités par Dieu lui-même et avec Lui, à participer à le rendre plus visible dès maintenant. Jésus nous dit qu’il vient comme un grain de moutarde, la plus petite des graines (qui devient la plante la plus grande du potager), il est comme le levain dans la pâte, quantité infime pour son devenir, ou encore, comme une semence répandue dans le champ du monde et menacée par les oiseaux et les ronces ; d’où les combats et la vigilance pour que parviennent à maturité les semences.

Ceci demande de notre part de faire des choix dans une liberté intérieure pour ne pas se laisser enfermer par la pensée unique qui laisse entendre qu’il n’y a pas d’autres alternatives. Ce congrès a montré que l’inverse est possible par les multiples initiatives qui portent le souci de la qualité des produits, des possibles pour organiser des filières et bien d’autres choses en de nombreux domaines dans le respect des personnes et de l’environnement.
L’évangile nous invite à croire que rien n’est impossible pour un monde meilleur !

Ainsi, chers amis, puisque vous avez désiré un envoi en mission, et bien je vous envoie comme mouvement d’action catholique poursuivre votre mission :

-  Parce que la vie des personnes constitue un point de départ et que l’espérance surgit du partage entre les personnes,

-  Parce que vous avez des méthodes d’analyse de la réalité, des mutations en donnant la parole à chacun,

-  Parce que la valeur de ce que vivent les personnes demeure les signes privilégiés du Royaume de Dieu et que l’on perçoit ces signes quand aucun esprit de mondanité ou de richesse ne vient les obscurcir,

-  Parce que le fondement du CMR est clair : allez de l’avant, bonne route et bon travail.

Philippe Mousset
Evêque de Périgueux et Sarlat.


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0