Accueil


Accueil > Fédérations > Hautes Alpes (05) > Célébration de l’Assemblée Générale 2013 du CMR national

Célébration de l’Assemblée Générale 2013 du CMR national

jeudi 18 avril 2013, par Anne-Claire Martin (CMR 05)

Comme promis, voici le déroulement de la célébration qui a eu lieu lors de l’Assemblée Générale 2013 préparée par une équipe des Hautes-Alpes. Merci à tous (équipe nationale et membres des autres fédérations) pour ce week-end toujours riche en relations humaines. Votre accompagnement, votre aide et votre soutien nous "boostent", nous, petite fédération et nous empêchent de céder au découragement qui nous guette parfois.

CÉLÉBRATION - ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CMR - 7 AVRIL 2013

ENTREE
Ouvert est le tombeau, Alléluia !
Ouvert notre avenir, Alléluia !
Voici le jour nouveau que Dieu a fait surgir !
Alléluia ! Alléluia !

L’espoir assassiné s’est rallumé au cœur des pauvres
Ils ont vu de leurs yeux Jésus en Galilée, Alléluia !

Le voile est déchiré qui séparait Dieu de son peuple
Ils ont vu de leurs yeux Jésus le Bien-Aimé, Alléluia !

Le corps du crucifié est devenu le pain des hommes
Ils ont pris dans leurs mains Jésus Transfiguré, Alléluia !

Lecteur 1 Qu’éclate dans le ciel la joie des anges !
Lecteur 2 Qu’éclate de partout la joie du monde !
Lecteur 3 Qu’éclate dans l’église la joie des fils de Dieu !
Lecteur 1 La lumière éclaire l’église,
Lecteur 2 La lumière éclaire la terre,

Lecteur 3 Victoire qui rassemble ciel et terre
Lecteur 1 Victoire où Dieu se donne un nouveau peuple
Lecteur 2 Victoire de l’Amour
Lecteur 3 Victoire de la Vie !
Lecteur 1 Peuples chantez !

Ouvert est le tombeau, Alléluia !
Ouvert notre avenir, Alléluia !
Voici le jour nouveau que Dieu a fait surgir !
Alléluia ! Alléluia !

Personne 1
« Tu as vérifié que les portes sont bien fermées ? Que les portes sont bien verrouillées ? »
Personne 2
En vérifiant symboliquement que les portes soient verrouillées
« C’est tout bon, on est tranquille. On est entre nous, surtout n’allons pas vers les autres ! »

Le célébrant
Signe de croix et salutation
Oraison du dimanche

Un responsable du CMR
Mot d’accueil

Hautes-Alpes 1
Bonjour à tous !
Nous avons préparé, cette célébration à Montmaur, petit village près du Dévoluy et près de Gap, dans les Hautes-Alpes, où nous la célébrerons samedi prochain.
Notre objectif est de permettre au maximum de gens qui sont mal à l’aise dans les paroisses de quand même célébrer la résurrection. Disons dans un style contemporain.
Nous cherchons à être vrais, que les gestes et les paroles que nous faisons soient vrais.
En partant de l’Evangile nous avons retenu comme thème deux axes.
D’abord, « La porte verrouillée » qui s’oppose au tombeau ouvert, à l’Esprit qui nous envoie, au Christ qui nous libère.
Et aussi, « Le pardon des péchés » illustré par « Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis. ».

Hautes-Alpes 2
La « Parole de Dieu », c’est écouter, entendre ce que Dieu a à nous dire en ce temps de Pâques, en cette AG du CMR, en cette célébration. C’est prendre le temps de l’écoute.
C’est pourquoi nous vous inviterons à vivre un temps d’échanges par petits groupes autour d’un extrait de l’Evangile.
Nous lisons une première fois l’Evangile du jour. Nous restons assis pour mieux l’écouter. Tout à l’heure, nous le proclamerons debout.

LITURGIE DE LA PAROLE

Narrateur - Jésus - Disciples - Thomas
C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux.
Il leur dit : « La paix soit avec vous ! ». Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit à nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »
Or, l’un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n’était pas avec eux, quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas. »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! ». Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre. Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom.

Hautes-Alpes 3
Prenons le temps d’entendre ce que l’évangéliste veut nous communiquer. Pour cela, nous vous invitons à vous mettre par groupes de 4 ou 5. Vous avez trouvé à votre place un passage d’Evangile. Vous vous tournez vers ceux qui ont le même passage, c’est à dire le papier de même couleur.
Chaque groupe étudiera une petite partie de l’Evangile et se posera plusieurs questions :
-  Qu’est-ce que l’évangéliste Saint Jean veut nous dire par ces quelques lignes ?
-  Comment expliquer à d’autres ce message ?
-  Quel lien voyez-vous avec ce temps de la célébration ?
Nous prenons environ ¼ d’heure pour échanger.

Groupe 1
« C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. »

Passage d’Evangile qui peut introduire l’ ENVOI

a) Qu’est-ce que l’évangéliste saint Jean veut nous dire par ces quelques lignes ?
b) Comment expliquer à d’autres ce message ?

Quelques pistes pour vous guider…

1. Jésus était mort. Mort et enterré. Et alors ? Est-ce important ? A l’époque, pour les disciples ? Et pour nous aujourd’hui ?

2. Le premier jour : Saint Jean pense à la création.
Un jour nouveau. Il y eut un soir, il y eut un matin, ce fut un jour nouveau.

c) Quel rapport y a-t-il avec l’ENVOI par le prêtre à la fin de la messe ?

Groupe 2 A
« Les disciples avaient verrouillées les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des juifs. »

Passage d’Evangile qui peut introduire le RITE PÉNITENTIEL

a) Qu’est-ce que l’évangéliste saint Jean veut nous dire par ces quelques lignes ?
b) Comment expliquer à d’autres ce message ?

Quelques pistes pour vous guider…

Verrouiller et peur. Voilà deux réalités opposées à Dieu, à l’opposé de l’esprit de liberté…

c) Quel rapport y a-t-il avec le RITE PÉNITENTIEL ?

Groupe 2 B
« Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. »

Passage d’Evangile qui peut introduire la PRIÈRE UNIVERSELLE

a) Qu’est-ce que l’évangéliste saint Jean veut nous dire par ces quelques lignes ?
b) Comment expliquer à d’autres ce message ?

Quelques pistes pour vous guider…

1. Les portes fermées. Fermeture contraire à la mission du Christ qui est d’aller vers les autres.
2. Présence de Jésus (même quand on ne le voit pas). Est-il entré ou était-il déjà là ?

c) Quel rapport y a-t-il avec la PRIÈRE UNIVERSELLE ?

Groupe 3
« Jésus répandit sur eux son souffle et leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. » »

Passage d’évangile qui peut introduire le NOTRE PÈRE

a) Qu’est-ce que l’évangéliste saint Jean veut nous dire par ces quelques lignes ?
b) Comment expliquer à d’autres ce message ?

Quelques pistes pour vous guider…

1. Jésus est mort et il réapparait pour nous dire une seule chose : Pardonnez ! = Créez le Royaume de paix, d’amour !
2. A la communion se réalise cette « communion d’amour ».
Dans le Notre Père nous disons : « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. ».

c) Quel rapport y a-t-il avec le NOTRE PÈRE ?

Groupe 4
« Or, l’un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : « Jumeau ») n’était pas avec eux, quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains les marques des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets la main dans son côté, non, je n’y croirai pas. »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets là dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » »

Passage d’évangile qui peut introduire l’ OFFERTOIRE

a) Qu’est-ce que l’évangéliste saint Jean veut nous dire par ces quelques lignes ?
b) Comment expliquer à d’autres ce message ?

Quelques pistes pour vous guider…

1. Croire sur parole. Notion de confiance.
Ne sommes-nous pas les Thomas d’aujourd’hui ?

2. À la communion, nous faisons confiance à ceux qui nous ont précédés et nous croyons que le pain et le vin sont le corps et le sang du Christ.
A l’offertoire, le pain et le vin symbolisent toutes nos offrandes. Ces offrandes sont invisibles. Nous les apportons à quelqu’un d’invisible. À l’offertoire, nous retrouvons cette similitude entre croire sans avoir vu et apporter des offrandes invisibles à quelqu’un d’invisible. ???

c- Quel rapport y a-t-il avec l’ OFFERTOIRE ?

Groupe 5
« Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre. Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom. »

Passage d’évangile qui peut introduire la PROCLAMATION DE L’ EVANGILE

a) Qu’est-ce que l’évangéliste saint Jean veut nous dire par ces quelques lignes ?
b) Comment expliquer à d’autres ce message ?

Quelques pistes pour vous guider…

« afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom » = On peut traduire par « si vous faites confiance, vous avez une vie éternelle, dès maintenant »

c) Quel rapport y a-t-il avec la PROCLAMATION DE L’ EVANGILE ?

Hautes-Alpes 3
Nous espérons que vos échanges vous ont permis d’avancer. Nous allons maintenant reprendre le cours de notre célébration tous ensemble intéressants.
Pour la célébration prévue chez nous, à Montmaur, chaque groupe pourra retransmettre le fruit de ses réflexions. Compte tenu du nombre et du temps dont nous disposons, aujourd’hui nous vous proposerons quelques éléments de réflexion tout au long de cette célébration. Libre à chacun de les confronter aux échanges ayant eu lieu dans son carrefour.

RITE PÉNITENTIEL
Groupe 2A
(Introduction au Rite Pénitentiel)
Lecteur 1
Dans l’ Evangile Saint Jean écrit :

Lecteur 2
« Les disciples avaient verrouillées les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des juifs. »

Lecteur 1
Verrouiller et peur : voilà deux réalités opposées à l’amour accueillant du Père, à l’opposé de l’esprit de liberté. Reconnaissons que nous-mêmes nous nous barricadons dans notre cocon.
Au lieu d’aller vers les autres, qui sont nos frères, pour les considérer, les accueillir, les aimer, nous nous enfermons entre nous.
Nous ne faisons pas confiance en l’Esprit de Dieu car nous avons peur, peur de l’autre au lieu de l’accueillir.
Reconnaissons notre péché !

Seigneur, prends pitié.
Seigneur, prends pitié.
O Christ, prends pitié.
O Christ, prends pitié.
Seigneur, prends pitié.
Seigneur, prends pitié.

PROCLAMATION SOLENNELLE DE L’ EVANGILE

Groupe 5
(Introduction à la lecture de l’ Evangile)

Lecteur 1
Dans l’ Evangile Saint Jean écrit :

Lecteur 2
« Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre. Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom. »

Lecteur 1
A la messe, nous lisons les évangiles pour avoir des éléments pour croire et avoir la vie en son nom, c’est-à-dire aimer dans la confiance. Si vous avez confiance, vous avez une vie éternelle dès maintenant.

Ouvert est le tombeau, Alléluia !
Ouvert notre avenir, Alléluia !
Voici le jour nouveau que Dieu a fait surgir !
Alléluia ! Alléluia !

Le célébrant

Jn 20 ; 19-31

C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux.
Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit à nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »
Or, l’un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n’était pas avec eux, quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas. »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre. Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom.

Ouvert est le tombeau, Alléluia !
Ouvert notre avenir, Alléluia !
Voici le jour nouveau que Dieu a fait surgir !
Alléluia ! Alléluia !

« JE CROIS AU DIEU DES PROPHÈTES »
Lecteur 1
Je crois en Dieu le Père.
Je ne crois pas en un Dieu patron, juge ou maître…
Je crois au Père qui écoute le cri des pauvres.
Non pas un Dieu dans les hauteurs, mais un Dieu présent dans la vie d’aujourd’hui et les situations de son peuple.
Je crois au Dieu de l’appel.
Je crois au Dieu qui ne nous laisse pas tranquille.
Lecteur 2
Et je crois en Jésus son fils unique, né de Marie la Vierge, lui qui s’est mêlé aux pauvres, aux prostituées, aux pécheurs, aux enfants, aux lépreux.
En lui, je crois que c’est Dieu qui se rend visible à nous et apporte la Bonne Nouvelle de la libération à tous les pauvres.
Je crois que Dieu a ressuscité Jésus Christ parmi nous.
Avec Jésus, Dieu a ressuscité aussi la cause de tous les faibles, de tous les pauvres de la terre.
Lecteur 3
Je crois en l’Esprit Saint.
Lui qui s’est montré vivant dans l’incarnation de Jésus et dans toute sa vie.
Lui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts.
Je crois que celui qui a ressuscité Jésus ressuscitera tout homme qui croit en l’amour, et qui, par amour, va jusqu’à donner sa vie pour ses frères.
Je crois en cet Esprit : il est celui qui nous montre la possibilité de vivre l’Évangile.
Lecteur 4
Je crois en l’Église de Jésus Christ qui a 2000 ans et qui naît aujourd’hui.
Je crois que l’Esprit Saint est sans cesse en train de travailler pour la renouveler.
C’est d’elle que j’ai appris à vivre selon l’Esprit de Jésus, c’est en elle que le Christ m’a appelé à être serviteur de tous les hommes.
Je crois en cette Église qui ne vit pas pour elle-même mais qui vit pour que le monde devienne Royaume, transparence de bonté.

Extraits du Credo de Mariano Puga - Prêtre ouvrier chilien

PRIÈRE UNIVERSELLE
Groupe 2B
(Introduction à la Prière Universelle)

Lecteur 1
Dans l’ Evangile Saint Jean écrit :

Lecteur 2
« Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. »

Lecteur 1
Nous retrouvons 2 idées.
Tout d’abord, des portes fermées. La fermeture est contraire à la mission du Christ. La fermeture est contraire à l’accueil.
Ensuite, nous notons la présence de Jésus (même quand on ne le voit pas). Est-il entré ou était-il déjà là ? De même qu’il était là avec les disciples, de même il est là, ici, à Chevilly la Rue. Sans que nos sens l’entendent, le voient, le touchent.
Lecteur 2
« Qui veut aller ouvrir les portes ?
Ouvrons les portes ! Ouvrons-les vers les autres ! Tous les autres ! »
Personne 2 Va ouvrir les portes.
Lecteur 1
En plus des intentions qui vont suivre, chacun peut ajouter sa prière.
Nous pensons plus particulièrement à :
Intentions préparées par Hautes-Alpes + CMR (découlant de l’AG, des thèmes retenus…)

Tu es notre Dieu et nous sommes ton peuple
Ouvre-nous le chemin de la vie

EUCHARISTIE

OFFERTOIRE
Groupe 4
(Introduction à l’offertoire)

Lecteur 1
Dans l’ Evangile Saint Jean écrit :

Lecteur 2
« Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

Lecteur 1
Croire sur parole demande de la confiance.
Nous sommes les Thomas d’aujourd’hui. Thomas n’a pas fait confiance à ses amis. De quel droit. Pourquoi ses amis l’auraient-ils trompé ?
À la communion, nous faisons confiance à ceux qui nous ont précédés et nous croyons que le pain et le vin sont le corps et le sang du Christ.
A l’offertoire, le pain et le vin symbolisent toutes nos offrandes. Ces offrandes sont invisibles. Nous les apportons à quelqu’un d’invisible. À l’offertoire, nous retrouvons cette similitude avec Thomas = croire sans avoir vu.
Pour nous d’apporter des offrandes invisibles à quelqu’un d’invisible.
Seigneur nous t’apportons ce pain et ce vin, fruit de notre travail et du travail de tous les hommes, signes, symboles de tout ce que nous t’apportons !

On apporte le pain et le vin.

Prière eucharistique des enfants n° 3 (avec les parties propres au temps pascal, préface comprise)

Saint le très haut, Saint le vivant, Saint le Seigneur de l’univers.
Gloire à toi dans le ciel et sur la terre. Gloire à toi hosanna notre Dieu.

1ère épiclèse :
Source de vie, Père très bon, vienne ton souffle sur nos dons !
Gloire à toi pour l’Esprit qui nous anime, gloire à toi pour ce pain et ce vin !

Christ et sauveur, mort sur la croix. Dieu plus puissant que nos tombeaux !
Gloire à toi, le soleil du jour de Pâques, fils de Dieu, tu viendras dans la gloire.

2ème épiclèse :

Source de vie, Père très bon, vienne ton souffle sur ton peuple !
Gloire à toi pour l’Esprit qui nous anime, gloire à toi pour ce pain et ce vin !

NOTRE PÈRE
Groupe 3
(Introduction au Notre Père)

Lecteur 1
Dans l’ Evangile Saint Jean écrit :

Lecteur 2
« Jésus répandit sur eux son souffle et leur dit : Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »

Lecteur 1
Dans le Notre Père, nous disons « Pardonne nous nos offenses ».
Pardonnez ! Pardonnez 70 fois 7 fois ! C’est-à-dire toujours.
Il est intéressant que Jésus se montre pour ne donner qu’une seule consigne : pardonnez, ce qui signifie : créez le Royaume de paix, construisez le Royaume d’amour !
Le Notre Père est une introduction à la communion où se réalise cette « communion d’amour ».
Ensemble, en posant la main sur l’épaule de son voisin, redisons :

Notre Père
Qui es aux Cieux
Que Ton Nom soit sanctifié
Que Ton Règne vienne
Que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous soumets pas à la tentation
Mais délivre-nous du mal
Car c’est à Toi qu’ appartiennent : le Règne, la Puissance et la Gloire
Pour les siècles des siècles
Amen

Geste de paix pendant chant
La Paix c’est un cadeau,…

La Paix c’est un cadeau de Dieu

COMMUNION

Lumière et paix sur un visage oublié
C’est toi, Dieu, qui reviens.
Joie du retour qui ressuscite nos cœurs
Tu es là parmi nous.

Tu vois nos mains fermées,
Tu vois nos cœurs de pierre
Dresser la croix, tu es là.
Tu vois nos mains s’ouvrir
Tu vois nos cœurs attendre
Tu reviens nous chercher.

Tu vois nos corps figés,
Tu vois nos corps marcher,
Tu nous attends, tu es là.
Et tu oublies nos guerres
Et tu oublies nos morts,
Tu reviens nous chercher.

Pourquoi pleurer nos larmes ?
Pourquoi crier nos peurs ?
Pourquoi gémir, tu es là.
Nos yeux s’éclairent de toi,
Nos peurs s’éteignent en toi,
Tu reviens nous chercher.

Après la nuit, lumière,
Après la haine, amour,
Après la mort, tu es là.
Nous étions faits pour toi,
Nous revivons de toi,
Tu reviens nous chercher.

Le célébrant
Oraison de la communion du dimanche

ENVOI
Groupe 1
(Introduction à l’Envoi)

Lecteur 1
C’est le moment de l’envoi. C’est la fin de la célébration, la fin de l’AG. Nous allons retrouver nos fédérations, nos équipes, nos familles, nos vies quotidiennes.

Lecteur 2
Dans l’ Evangile Saint Jean écrit :

Lecteur 1
« C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. »

Lecteur 2
Nous retenons deux idées :
Tout d’abord : Jésus était mort. Mort et enterré. Il est allé jusqu’au bout. Tout est fini ?
C’est important. Certains nient cette mort et donc nie la résurrection.
Ensuite on remarque une notion : Le premier jour. Ça nous fait penser à la création, à un jour nouveau. Il y eu un soir, il y eu un matin, ce fut un jour nouveau.
La résurrection ouvre une ère nouvelle.
La résurrection c’est une nouvelle vie, une Nouvelle Alliance ! Revivez, allez, c’est l’envoi ! Nous sommes ressuscités !

Hautes-Alpes 1
Nous avons l’habitude de repartir avec un symbole afin de se souvenir de ces temps partagés. Aujourd’hui, nous vous offrons ces petites portes.

Annonces

Le célébrant
Bénédiction

Le célébrant
Bénédiction

Le diacre
Envoi avec deux axes : 1 - Envoi suite à la messe et 2 - Envoi suite à l’AG du CMR.

Créateurs d’une autre humanité
Pour transformer notre existence
Nous nous levons, passeurs d’espérance
Donnons corps à la fraternité

En mouvement, dans la société
Nous nous opposons aux injustices
Portons secours à tous les opprimés
Plaidons pour des choix qui unissent

En mouvement, en ruralité
Pour s’engager sur nos territoires
Osons ici l’avenir concerté
Qui soit là-bas source d’espoir

En mouvement, et dans l’unité
Montrons notre visage d’ Eglise
Marchons dans les pas du Ressuscité
Que sa Parole nous conduise

En mouvement, et dans nos fédés
Écoutons l’Homme qui se questionne
En veilleurs, proposons la nouveauté
Menons des projets qui détonnent

En mouvement, pour la communauté
Agissons pour redonner du sens
Créons ensemble en toute liberté
Que vivre soit pour tous une chance


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0