Accueil


Accueil > Actualités > Appelés à cheminer avec Jésus-Christ pour être porteur d’espérance

Extrait des orientations 2010-2020

Appelés à cheminer avec Jésus-Christ pour être porteur d’espérance

Orientation n°2

samedi 15 mai 2010, par Cyril MARTIN

Notre Espérance chrétienne

En CMR, nous reconnaissons la pertinence et l’originalité du message biblique, porteur d’espérance, pour les défis d’aujourd’hui. En s’inscrivant dans l’histoire du Peuple de Dieu, le CMR devient témoin d’une alliance et porteur d’une promesse de Dieu envers l’humanité : il invite chacun à avancer, à questionner son propre chemin, dans la rencontre des autres et du Christ.

C’est pourquoi le CMR affirme sa volonté de :
- Favoriser un chemin d’espérance et de discernement personnel et en équipe, pour une meilleure cohérence entre notre vie et notre foi. Le CMR est un chemin d’évangélisation, l’approfondissement d’une vie selon l’Evangile pour les chrétiens, une première annonce de la foi respectueuse de l’humain pour les non-chrétiens.
- Rappeler que nous sommes l’Eglise avec d’autres ; nous rendre visibles, proposer de travailler ensemble en gardant notre identité et en faisant confiance aux autres ; Nous voulons partager notre foi, par le témoignage de vie, la prière, les célébrations, en disant au nom de qui nous agissons.
- Réaffirmer que Jésus-Christ est venu pour tous les hommes, qu’il nous révèle l’Amour de Dieu, Père de tous les hommesi.
Faire confiance et vivre de l’Esprit qui nous devance.
- Reconnaître la Parole de Dieu comme source d’inspiration, comme chemin à suivre pour nos vies et la vie des hommes d’aujourd’hui, permettre à chacun, au travers de l’expérience de la rencontre, de cheminer à son rythme, en accueillant le questionnement, le doute et en favorisant la relecture.

En conclusion : faire Eglise avec un parti pris d’espérance au service d’un monde rural plus humain.

MOYENS / ACTIONS

En équipe, nous nourrir davantage de la Parole pour qu’elle inspire nos engagements.

Trop souvent, l’utilisation de la Démarche de Réflexion Chrétienne est incomplète et amène à ne pas vivre l’étape trois qui propose de se mettre à l’écoute de l’Evangile. La Foi ne vient pas comme un complément des actions menées en mouvement. Elle est aussi bien à la source qu’en prolongement de nos engagements et de nos actions. Elle irrigue l’ensemble et lui donne sens.

Prendre la parole dans l’Eglise, de l’équipe de base au CMR national

Le CMR est mouvement d’Eglise. Pourtant, certains de ses membres ne se sentent pas pleinement intégrés dans cette communauté. Il y a donc un enjeu à prendre pleinement sa place au sein d’une Eglise qui par nature est diverse. Que cela soit au niveau de sa paroisse, de son diocèse où nous devons être en capacité d’échanger avec nos évêques, ou au niveau national : l’’Eglise de France nous interpelle sur ses enjeux et sur sa propre dynamique (la mise en avant de la Parole lors d’Ecclésia 2007, la première annonce au sein de la nouvelle catéchèse).
De plus, la Pensée Sociale de l’Eglise est en perpétuelle élaboration. Elle se nourrit de l’expérience du peuple de Dieu. Il est donc nécessaire pour le CMR de prendre la parole à chaque fois que c’est possible pour que l’expérience et la sensibilité du mouvement soient intégrées dans cette construction.

C’est aussi notre rôle de chrétien d’apporter notre contribution, lorsque la parole de l’Eglise nous semble difficilement compréhensible.
En CMR, nous devons sans doute oser plus nous affirmer comme membre à part entière de l’Eglise dans sa diversité, pour qu’elle soit réellement le reflet de chacun de ses différents visages et multiples sensibilités.

P.-S.

Extrait des orientations 2010-20 votées lors de l’Assemblée Générale (Congrès 2010 - Pontarlier)


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0