Accueil


Accueil > Fédérations > Bas Rhin (67) > A qui appartient la vie ?

CMR Bas-Rhin

A qui appartient la vie ?

jeudi 28 janvier 2010, par Cyril MARTIN

Quand des brevets, délivrés pour protéger les innovations des chercheurs touchent au monde animal ou végétal on parle de brevetage du vivant ou bio-brevets. Ces recherches se font au niveau génétique, par isolement d’un principe actif ou modification de certains gènes. Avant les années 80, la matière vivante ne pouvait être considérée comme une propriété intellectuelle appartenant à quelqu’un.
Avec la possibilité du brevetage de plantes et d’animaux, la Création devient commercialisable. Des acteurs privés, détenteurs de brevets peuvent donc favoriser ou au contraire verrouiller l’accès à certaines ressources naturelles.

Quelles influences ce procédé a-t-il au niveau mondial sur le quotidien des agriculteurs, des éleveurs, des consommateurs, de même que sur la biodiversité ainsi menacée ?

En tant que consommateurs, nous sommes tous directement concernés par cette manière de contrôler et d’orienter les choix de denrées alimentaires ou de produits pharmaceutiques.

Le CMR, en partenariat avec le KLB (Katholische Landvolk Bewegung), organise deux temps d’information et de formation sur la brevetabilité du vivant et ses conséquences :

Le vendredi 29 janvier 2010
Le samedi 30 janvier 2010

au Centre Culturel Saint Thomas Strasbourg-Robertsau

*************************************

Le CMR, (Chrétiens dans le Monde Rural) avec son homologue allemand, le KLB (Katholische Landvolk Bewegung) organisent une journée, ouverte à tous, sur le brevetage du vivant :

« A qui appartient la vie ? »

Vendredi 29 et samedi 30 janvier 2010 au Centre Culturel St.Thomas
2 rue de la Carpe Haute à Strasbourg.

Au programme :
Un débat avec Antoine HERTH, député, membre du Cérès (vendredi – 19h30)

La participation de Christoph THEN de Munich, membre de Greenpeace (samedi - 9h45)

Le témoignage de Daniel STARCK, agriculteur céréalier à Seebach (10h30)

L’intervention de Marie-Jo THIEL, professeur d’éthique et de théologie morale à la Faculté de théologie de Strasbourg, pour un regard éthique sur la responsabilité de l’Homme dans la Création (14h15)

********************************

Le brevetage du vivant, qu’est-ce que c’est ? Un moyen de s’approprier du vivant !

Nous connaissons les brevets dans l’industrie pour protéger les innovations des chercheurs. Quand ce principe s’étend aux plantes voire aux animaux, on parle de brevetage du vivant.

Breveter le vivant consiste à faire reconnaître par l’Office des Brevets (européen ou américain) qu’un composant du « vivant » - par exemple un gène qui a pu être décodé voire modifié, ou le principe actif d’une plante qui a pu être isolé - appartienne à une personne ou à une entreprise. Dès lors, toute personne désirant utiliser ce produit doit rémunérer financièrement le propriétaire. Depuis les années 80, des brevets octroient un droit de propriété intellectuelle sur quelque chose de vivant. Auparavant la matière vivante ne pouvait pas être considérée comme étant la propriété intellectuelle de quelqu’un.

Les droits de propriété intellectuelle permettent à des acteurs privés de contrôler et de verrouiller l’accès à une ressource naturelle, niant l’antériorité des usages et des savoirs traditionnels ; et donc de s’assurer la totalité des bénéfices financiers liés à la valorisation des ressources brevetées.

Le brevetage du vivant, ça nous concerne tous !
De plus, ce procédé est une menace pour la biodiversité, et pas seulement pour les pays du Sud. La menace qui pèse sur les agriculteurs français pour le choix ou le libre échange des semences traditionnelles est réelle.

En tant que consommateurs, nous sommes tous directement concernés par cette manière de contrôler et d’orienter les choix de denrées alimentaires ou de produits pharmaceutiques.

P.-S.

Renseignements et inscriptions : au secrétariat du CMR :
27 rue des Juifs 67081 STRASBOURG Cedex - Tél : 03.88.21.29.64 - Email : cmr-67@wanadoo.fr


Chrétiens dans le Monde Rural - 9 rue du Général LECLERC - 91230 MONTGERON - Tél : 01.69.73.25.25 - Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0